Archives mensuelles : mars 2015

Invitation à la fête organisée par le Terrier Club de la section Bernoise le dimanche 13 septembre 2015

Bonjour!

Chers membres du Terrier Romand, vous êtes de tout cœur invités à participer à la journée dominicale que le club de la région bernoise a organisée.

Ne vous dĂ©filez pas, venez avec vos amis Ă  4 pattes afin qu’ils y participent en aboyant de joie. Les chiens, eux, “parlent tous la mĂŞme langue”.

De plus, il n’y aura pas de problème pour nous bipèdes, car bien des personnes du club bernois parlent le français. Lors de cette participation, ils ne demandent qu’à ce qu’on leur « file » une tarte ou une autre spĂ©cialitĂ© romande. Un reblochon, un tire-bouchon avec une ou 2 bouteilles, un saucisson vaudois, une salĂ©e vaudoise, des taillĂ©s au grebon ou, s’il pleut, restons dans le papet vaudois – voir le programme ci-dessous.

S’il vous plaĂ®t, cliquez sur le document

Jourdeterrier Journée du Terrier Club le 13 septembre à Bern

 

CoordonnĂ©es de l’organisatrice: Yvonne Fritsche Adresse e-mail: yvonne@terrierzucht.ch

Téléphone: 033 681 05 16 ou Natel: 076 488 14 44

Adresse du lieu de la fête: Pfadiheim Rüfenacht Maison des Scouts voir la carte routière en cliquant sur le lien.

 

Dimanche 22 mars, c’était la journée de l’Assemblée générale du Club Terrier Suisse à Aarau.

Cher amis du Terrier Romand !
Nous nous sommes donc rendus Ă  cette assemblĂ©e par un moyen Ă©cologique qui se trouve ĂŞtre le train. Cela veut dire, que le rĂ©veil est Ă  6 h 15. DĂ©part pour la gare Ă  7 heures pour pouvoir prendre le RĂ©gio express de 7 h 25 pour nous rendre Ă  la gare de Lausanne. Le train que j’ai pris depuis Morges s’est Ă  peine arrĂŞtĂ© Ă  Denges. J’ai dĂ» prendre notre très chère Comptesse Solange au vol. ArrivĂ© en gare de Lausanne, il nous a fallu 3 minutes pour changer de quai et de train. Une fois dans le bon train mais, pas dans le bon wagon, nous partons pour Aarau. Tout se passe très bien jusqu’à Granges (La rĂ©gion oĂą l’on fabrique des montres) Mais, comme par hasard, une annonce est diffusĂ©e dans les hautparleurs du train pour nous annoncer une retard de 5 minutes Ă  l’arrivĂ©e. Pour nous, ces 5 minutes se sont transformĂ© en un très bon quart heure vaudois. Car, lorsque nous sommes arrivĂ©s Ă  Olten, notre très chère Comptesse m’informe que nous sommes arrivĂ©s et, qu’il faut donc descendre du train. Moi, comme d’habitude, j’obĂ©is toujours Ă  la gente fĂ©minine ceci afin de leur faire très plaisir. Nous sommes donc devant la gare et, lĂ , je me mets Ă  chercher mon chemin. Je n’arrive pas Ă  me situer et, de plus je me rends compte que je ne reconnais pas l’environnement que j’avais vu l’annĂ©e passĂ©e. En regardant de plus près un panneau, je constate que nous ne sommes pas Ă  Aarau mais, Ă  Olten. Du coup, nous repartons sur un quai de la gare pour reprendre le plus rapidement le train allant Ă  Aarau. Il y bien un train rĂ©gional qui part dans les 5 minutes. Entretemps, j’essaie de tĂ©lĂ©phoner au PrĂ©sident du Club pour l’informer de notre bravoure pardon de notre bavure. Je tombe sur son rĂ©pondeur. Nous continuons donc notre pĂ©riple ferroviaire et, 10 minutes plus tard, nous arrivons Ă  Aarau. Je ne me dis pas de problème, nous nous rendrons au lieu de l’AG en taxi. Mais, lorsque nous Ă©tions devant la gare, aucun taxi Ă  l’horizon, il y avait juste un bus dont la destination Ă©tait : Dam. J’ai pensĂ© qu’il Ă©tait rĂ©servĂ© aux dames, je n’ai donc pas proposĂ© Ă  Solange de le prendre car, je prĂ©fĂ©rerais qu’elle effectue une marche forcĂ©e. Il n’y a pas de raison que je m’y colle seul Ă  cette marche. Nous arrivons donc Ă  l’hĂ´tel restaurant « zum SchĂĽtzen » complètement extĂ©nuĂ© et, avec une langue bien pendu pire que celle d’un chien de course. ArrivĂ© sur place, nous visitons encore deux salles de confĂ©rence. Mais, lorsque les gens remarquent Roxanne la petite Westie de Solange. Les sifflements et les quolibets vont bon train car, nous Ă©tions dans d’autres assemblĂ©es canines. On nous a mĂŞme lancĂ© quelques croquettes tellement ont Ă©tait « Beau ». ArrivĂ©s enfin dans la bonne salle de confĂ©rence, nous marchons Ă  4 pattes pour Ă©viter de nous faire remarquer sur notre retard. Les 10 premiers points Ă  dĂ©battre Ă©tait dĂ©jĂ  passĂ©. Nous sommes arrivĂ©s pille-poils pour le 11ème qui consistait Ă  voter sur le budget prĂ©vue de CHF 20’000 pour l’organisation d’une grande fĂŞte des 110 ans du Club. Nos deux voies (pas celles des CFF) ont vraiment comptĂ©es pour arriver au but de l’approbation de ce budget. En ce qui concerne la demande par des Ă©leveurs de Westie et Cairn de crĂ©er leur propre groupe, la SociĂ©tĂ© Suisse de Cynologie a rejetĂ© leur demande. Ce qui permettra de garder un Club du terrier très solide dans sa continuitĂ©.
Le Club du Terrier bernois organise une sortie le dimanche 13 septembre prochain. Je pense qu’il serait bien d’y participer. Les Bernois sont réputer être « lent » mais, pour ce qui est de la fête alors, faites leur confiance ça y va. De plus, il n’y a pas de problème de langue car, ils sont propres de nous et, beaucoup de ces personnes parlent couramment mais, lentement le français. Tous ceux qui désirent y participer auront une possibilité de se déplacé. Il me suffira d’organiser ce déplacement avec un mini ou un maxi bus. Des détails concernant cette sortie suivront.
Après avoir suivi le restant des points mis à l’ordre du jour et approuvé par toute l’assemblée comptant une quarantaine de personnes, nous nous sommes mis en quarantaine pour prendre un apéritif suivi par un bon repas. Les discutions ont durées encore jusque vers 14 heures ensuite de cela, vue la difficulté à trouver un taxi, ce fut notre très cher Président du Terrier Suisse qui n’ont conduisit à la gare pour reprendre la voie de retour à nos pénates. Cette fois, le retour a été sans aucuns soucis, le changement de train à Bienne pour reprendre un autre en direction de Lausanne c’est admirablement bien passé. À 16 h 45 j’étais de retour à la gare de Morges et, 17 h 30 je me trouvais dans les bois avec une gueule de bois. Eh bien oui, n’oubliez pas que j’ai dû me lever à 6 h 15. Dur, dur d’être Président !

20150322_123350


20150322_123438

Vous remarquerez que Solange est toujours “au premier plan” Ă  gauche.

Le Président du Terrier Club est quant à lui au premier plan à droite.

Et, le photographe lui, et bien il est toujours derrière! Derrière la caméra..

Au fait, la bouteille dans son emballage cadeau n’est pas pour moi.

Cette bouteille accompagnĂ©e d’un pin’s est pour Mme Ruf Ă  St.-Triphon (ainsi phon,phon) les cadeaux d’anniversaires pour les 25 ans de fidĂ©litĂ© au Club du Terrier Suisse. Après ça, vous direz que le PrĂ©sident romand prends de la bouteille.