Cette date du 29 septembre 2013 est à marquer d’une patte blanche dans votre livre de souvenirs. La sortie automnale de notre club a eu lieu Ă  Lully Vaud. Le refuge flambant neuf a Ă©tĂ© rĂ©servĂ© tout spĂ©cialement pour cette “Chienne de journĂ©e”.

Les premières Ă©quipes chien-maĂ®tre ont commencĂ© Ă  arriver vers 11 heures. A peine arrivĂ©s, certains avaient dĂ©jĂ  soif… et il a fallu trouver un tire-bouchon en urgence…

Dès 11h30, tout le monde Ă©tait prĂ©sent et le dĂ©part d’une marche forcĂ©e d’une petite demie heure a Ă©tĂ© donnĂ©e. Nous avons empruntĂ© le “Sentier de la Truite” direction Sud. Certains n’Ă©taient pas très “enchantĂ©s”, flĂ»te alors! Et crotte, crotte pour les chaussures.

Au retour vers midi, un apĂ©ritif “dĂ®natoire” a Ă©tĂ© servi. Il y avait des canapĂ©s, mais ils Ă©taient lĂ  pour les manger; pas pour s’asseoir. Pendant l’apĂ©ritif notre ami Antonio Ă©tait tout feu tout flamme. Comme d’habitude, il Ă©tait “au charbon” de bois car le menu Ă©tait brochette de viande et salades diverses. Il a fallu envoyer un signal de dĂ©tresse BBQ pour que tout le monde se rĂ©fugie dans le refuge pour attaquer le plat de rĂ©sistance. Après le repas, il y a eu un Ă©ventail de dessert digne d’un resto *****. Pour digĂ©rer tout ça, une nouvelle marche obligatoire d’une petite heure a Ă©tĂ© imposĂ©e. Cette fois, la balade a Ă©tĂ© effectuĂ©e en amont du refuge mais toujours le long du ruisseau “le Boiron”. Bien entendu, bien que certains aient la “pĂŞche” aucune truite n’a montrĂ©e le bout de son museau. Je dois dire que je me promène rĂ©gulièrement dans le coin et je n’ai jamais vu de poisson… “En vers et contre tout verre de vin blanc”

290px-Regenwurm1Au retour de cette balade en boucle, nous nous sommes ruĂ©s sur les desserts, cafĂ© et autres boissons. Doris notre très chère PrĂ©sidente avait prĂ©parĂ© un Quiz qui n’Ă©tait vraiment pas facile Ă  rĂ©pondre. Bien entendu, c’est comme Ă  l’Ă©cole, tous les moyens sont bon pour tricher. TĂ©lĂ©phone mobile branchĂ© sur Internet, copie discrète en discutant avec son voisin, remplir le verre du voisin en jetant un Ĺ“il sur sa copie. Y en a mĂŞme un qui a osĂ© photographier les rĂ©ponses… Celui-lĂ , il aurait dĂ» se faire flasher par la PrĂ©sidente… Non mais des fois, est-ce que j’aurais eu l’idĂ©e un seul instant de faire une chose pareille… Impossible… Les corrections ont Ă©tĂ© assez rapides et une distribution des prix a eu lieu. Certains ont ramassĂ© de ces “gamelles” j’vous dis pas…
Vers la fin de l’après midi, la pluie a dĂ©cidĂ© de se laisser tomber et je peux vous dire que c’Ă©tait de la pluie qui mouille. Antonio a averti tout le monde d’aller vite fermer les fenĂŞtres de leurs voitures, sauf Ă  moi. J’ai pourtant bien entendu quand il le disait aux autres… M’enfin!  Du coup, j’ai dĂ» passer la “panosse” dans la voiture et mettre un pantalon pluie pour m’asseoir car, l’intĂ©rieur de ma voiture Ă©tait “Super Trempe” comme un fameux groupe de musique des annĂ©es folles.  Chacun s’est tranquillement prĂ©parĂ© Ă  quitter cette sympathique compagnie du Club du Terrier Romand entre deux seilles d’eau. La remise en place du refuge a Ă©tĂ© effectuĂ©e tranquillement et notre ami Antonio (encore mille mercis) s’est mis Ă  la tâche pour passer la serpillière. Le tour de clĂ© final a Ă©tĂ© effectuĂ© vers les 17h30.